JOUR DE POLLUTION

Publié le par Christiane Chavane

Météo France a lancé une alerte aux NOx à Paris. La Municipalité a donc rendu le stationnement résidentiel gratuit et demandé aux Parisiens de réduire leur vitesse.

Il y avait des années que les NOx avaient diminué à Paris. Leur taux remonte. Ceci corrobore la nouvelle étude de Prud'homme (voir le Perroquet Libéré à ce sujet) : la politique des transports de Monsieur Baupin, en créant des embouteillages, a un coût à la fois économique et écologique lourd. En particulier, l'étude fait le bilan écologique du tramway des maréchaux et le bilan est très clairement négatif.

Réduire la vitesse? Au rythme où ça circule cela revient à rester à l'arrêt!

D'abord combien de fois faudra-t-il répéter à ces ignares que la consommation en ville dépend de la vitesse... à l'envers? Plus c'est lent, plus ça boit!  La vitesse urbaine étant limitée à 50, descendre à 40 revient à augmenter de 20 à 25 % la consommation. Sur le périph, passer de 80 à 70 a à peu près les mêmes effets. On comprend qu'il faille rouler lentement en ville pour des raisons de sécurité, mais aller lentement pour ne pas polluer, c'est absurde.

Quant-au génial stationnement résidentiel, c'est devenue une source de ventouses. Il devient presque impossible de se garer le soir sans carte de résident. En revanche cela empêche les utilisateurs de ce service de louer ou acheter des parkings privés. Sans demande, pas de construction. Malheureusement nous ne vivons pas en autarcie et lorsque nous voulons recevoir des amis de banlieue, de province, de l'étranger ou même de Paris le soir, c'est devenu un casse-tête. Je ne parle pas des livraisons impossibles, des rues bloquées en permanence. 

Certains se gardent même la place à l'année en utilisant un second véhicule (je l'ai vu récemment) qu'ils doivent sans doute garer en banlieue quand leur véhicule principal est à Paris (toute la semaine?).

La chose est évidemment aggravée du fait que Monsieur Delanoë ait cru bon, lors de la révision du PLU, de fortement limiter la construction de parkings souterains dans les nouveaux immeubles.

Or la solution la plus propre pour garer son véhicule, c'est bien le sous-sol. Le stationnement extérieur devrait être réservé aux arrêts de courte durée et aux livraisons. Pourquoi pas un paiement au forfait la nuit pour les automobilistes de passage?

Il est urgent d'augmenter l'offre en sous-sol au lieu de la diminuer.

Publié dans politique parisienne

Commenter cet article