RESULTAT MUNICIPALES 1er TOUR PARIS XII

Publié le par Christiane Chavane

Rien d'étonnant à ce résultat qui doit réjouir François Hollande si l'on en croit la photo ci-dessous:undefined

Hé oui, Royal Canin a servi la pâtée à la droite. Je suis sûre qu'il va en faire tout un fromage!

Revenons à Paris. Un peu de sérieux SVP!

Les scores :
Blumenthal (PS) : 46,07% (d'un peu elle passait au premier tour)
Cavada (?) : 24,31% (le score le plus minable de la droite depuis la guerre).

Les autres n'obtiennent même pas les 12% nécessaires pour un siège de Conseiller de Paris.
Pour mémoire :
Madame Circulation Alternée, feu orange : 9,95
Pernin (ex-maire sorti) : 6,50
Nadjowski (Khmer Vert) : 5,88
Cournecheff (FN) : 2,92
Perez (LCR) : 2,84
Lemonnier (PT) : 0,96
Millot (LO) : 0,57

A noter que sur l'ensemble de Paris le PS obtient 41,60 et l'UMP 27,92 pour 9,06 au Modem et 6,78 aux Verts.
Sont en ballotage favorable à droite : les 1, 6, 7, 8, 16 et 17e arrondissements. Dans le 5e, Tibéri est en tête mais de très peu et le Modem fera la différence au second tour. C'est une Bérézina pour la droite, et qu'on ne me dise pas que c'est à cause des réformes ou de la pipolisation! C'est vraiment un problème de casting (il n'y a presque pas de militants UMP du XIIe dans la liste Cavada, par contre ils sont priés d'aller au charbon pour que leur non-candidat puisse avoir une bonne place) et de magouilles politiques.

L'objectif de la fausse droite présidentielle a été atteint, puisqu'il consistait à faire obtenir deux postes de conseillers de Paris, l'un à l'ex-star en décrépitude de la TV, le dénommé Cavada parachuté de Neuilly, l'autre à Madame Lagarde, ministre des finances depuis peu logée à Bercy, ce qui lui a fait dire qu'elle habitait le XIIe. Je ne doute pas que cela permettra à cet énième ami médiatique du président de se trouver un job de conseiller culturel ou de chef de la propagande.

L'autre objectif, inavoué, était de faire perdre Paris à la droite. Il eut été inopportun qu'un quelconque UMPiste vienne faire de l'ombre au Président d'ici 2012. Il n'est pas certain que Bertrand Dealnoë soit moins dangereux que Madame de Panafieu, il a les mêmes méthodes que Sarkozy : beaucoup de discours, de bonnes relations avec les médias, du fric (le nôtre), de la démagogie à revendre, un sens inné du clientélisme, et surtout peu d'actes.

Cela dit, outre les histoires surréalistes d'investitures de l'UMP, il semblait hautement improbable de faire gagner la droite avec un discours de gauche édulcorée. L'électeur préfèrera toujours l'original à la copie, et ceux qui annoncent la couleur plutôt que ceux qui disent blanc et agissent noir. Le double langage n'est pas compréhensible!

Aucun candidat de l'opposition ne propose de politique de transports cohérente, tous - comme Delanoë - veulent le tramway des maréchaux et le blocage définitif de Paris.
Aucun candidat de l'opposition ne propose une politique de logements cohérente, tous - comme Delanoë - veulent plus de HLM au détriment des locataires non aidés, pour qui les loyers continueront de s'envoler, et des accédants à la propriété.
Aucun candidat de l'opposition n'a de projet sérieux sur la ZAC Poniatowski.
Sur les autres sujets : enfance, école, personnes âgées, propreté : rien de neuf non plus dans les discours de la droite ou du Modem.

J'ai failli faire une liste avec le Nouveau Centre, leurs idées étant assez proches des nôtres pour une entente au moins municipale, mais nous n'avons pas pu concrétiser, faute de moyens financiers. Or sans mettre de très gros moyens, nous aurions fait à peine le score de la LCR. Inutile!

Compte tenu de tout cela, je ferai au second tour ce que j'ai fait au premier : voter blanc, pour la première fois de ma vie et sans doute pas la dernière.

Publié dans politique parisienne

Commenter cet article