FAUT-IL BOYCOTTER LES JO?

Publié le par Christiane Chavane

Nous avons beaucoup de sympathie pour les Tibétains. Bien que ce soit une province autonome de la Chine, c'est-à-dire jouissant d'une relative liberté, son souhait d'accéder à l'indépendance se justifie dans son histoire et sa culture, ce qui est loin d'être le cas de certaines zones européennes (suivez mon regard).

Néanmoins, et si la répression chinoise est impardonnable, il faut admettre que cette provocation un peu avant les JO manquait de finesse. Certains disent qu'elle était téléguidée par les Américains. Peut-être, peut-être pas!

La Chine est un pays qui sort de 50 ans de Maoïsme après avoir subi nombre de régimes tyranniques. Ce n'est pas en quelques années qu'elle va se démocratiser. Ne croyons-pas non plus qu'elle adoptera le système des démocraties occidentales, elle suivra son propre chemin et c'est très bien ainsi. Mais il faudra du temps.

Aujourd'hui, grâce à la mondialisation, la Chine est en train de créer une immense classe moyenne. Celle que nous nous acharnons à détruire dans le soi-disant monde libre. Cette classe moyenne s'enrichit, voyage, échange, dispose d'internet... Même si internet est plus ou moins sous contrôle, les moyens de contourner le contrôle finiront par faire craquer le système. La plus grande difficulté pour les Chinois qui veulent s'ouvrir sur le monde reste la barrière de la langue, mais la "diaspora" chinoise dans le monde peut aisément faire circuler l'information.

Ce n'est pas en pénalisant des athlètes qui se donnent du mal depuis des années en vue du grand jour des JO que nous ouvrirons la Chine à nos idées, bien au contraire. Ce serait stupide! Voulons-nous marquer notre désapprobation? Hé bien ne regardons pas les JO à la TV et faisons le savoir, par exemple. Si les recettes publicitaires n'étaient pas au rendez-vous, si les droits de retransmission n'étaient pas achetés, ce serait un gigantesque flop pour les Chinois. Alors le jour des JO appuyons sur le bouton qui rend intelligent, celui qui éteint le petit écran.

Mais si nous refusons d'échanger avec la Chine, d'y envoyer nos athlètes, nous ne ferons que les replier sur eux-mêmes, définitivement!

Publié dans société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Landry 08/04/2008 12:08

Sur l'indépendance, je ne parlais pas seulement du Tibet.

Pour accélérer le processus démocratique en Chine :
Comme en Irak, Non, car ce n'est ni possible ni souhaitable.
Il faut de la diplomatie ferme de la part d'un front uni des grandes démocraties, en se mettant d'accord sur cette ligne et ensuite en restant soudés et solidaires. (cela aurait peut-etre suffit pour l'Irak...)
Il faut aussi accélérer les échanges économiques avec la Chine, en favorisant le libre-échange le plus complet possible.
Cela n'empêche pas condamner les répressions et de rajouter un peu de pression pour la cérémonie d'ouverture des JO, mais au final il faut participer pleinement à ces jeux, pour montrer notre bonne volonté envers les chinois. Il faut leur permettre de sortir du communisme sans perdre la face, sinon ils préféreront y rester.

Christiane Chavane 08/04/2008 17:17


Nous sommes entièrement d'accord; je signalais simplement qu'il ne faut pas attendre de miracles et que le processus de démocratisation sera long.
Aurait peut-être suffi pour l'Irak : oui mais nous avons multiplié les bourdes jusqu'à un point de non retour. Ne faisons pas ça avec la Chine.


Landry 07/04/2008 18:12

Sur l'indépendance, je trouve un peu court de pouvoir juger de l'opportunité d'une indépendance par l'histoire ou par la culture. Seule la population doit pouvoir décider si elle veut ou non son indépendance. (C'est mon avis).

Sur la démocratisation de la Chine, je crois qu'on peut quand même essayer d'accélérer le processus.

Pour le reste, globalement d'accord.

Christiane Chavane 07/04/2008 21:11


Bien sûr mais il me semble que les Tibétains sont plutôt pour... jusqu'à preuve du contraire! Accélérer le processus? Comment? Comme en Irak?


azertyu 07/04/2008 14:37

il faut admettre que cette provocation un peu avant les JO manquait de finesseC'est quand meme leur seul et unique fenetre mediatique aux tibetains ... il est normal qu'ils en profitent ...Comme vous le dites eteignons la TV tout simplement ...

Christiane Chavane 07/04/2008 21:13


Oui... C'était bien essayé. L'ennui c'est que le Tibet n'est pas la seule "province" annexée par le doux Mao manu militari. La chine craint la contagion.