MAL BOUFFE ET DEMI

Publié le par Christiane Chavane

Le collectif « Obésité : protégeons nos enfants » dénonce aujourd'hui « la dérobade de l'industrie alimentaire et de la grande distribution », qui ne participent pas à la concertation organisée par la ministre de la Santé Roselyne Bachelot-Narquin. Deux réunions, deux absences… Même si une partie seulement des professionnels concernés ne jouent pas le jeu, pour le collectif en question c'est insupportable.

Les industriels étaient « invités à présenter des propositions volontaires pour retirer les confiseries aux caisses de la grande distribution et encadrer la diffusion pendant les programmes pour enfants des publicités pour les aliments gras, sucrés ou salés »… Le motif de cette bouderie ? Toute simplement le refus du ministre de la Santé de rencontrer les industriels… à huis clos.

Le collectif estime cette exigence inadmissible. Et il contre-attaque en pointant les obstructionnistes : « Danone, Kellogg's, Nestlé, Yoplait ainsi que les enseignes Auchan, Carrefour, Casino et Cora ». Ces derniers ont même droit à une lettre ouverte en forme de réquisitoire. A malappris, malappris-et-demi ! Et pour bien enfoncer le clou, le collectif donne également la liste des « bons élèves » : Coca-Cola, Ferrero, le groupe de distribution E. Leclerc, Mc Donald's, Orangina-Schweppes et le syndicat du Chocolat.

Source : Collectif « Obésité : protégeons nos enfants », interview d'André Andrault, chargé de mission agriculture et alimentation à l'UFC-Que Choisir, 19 mars 2008


FORMIDABLE. Ces gens sont for-mi-da-bles! Les méchants de l'agroalimentaire et de la distribution refusent de discuter avec eux (on les comprend - de quoi sont-ils représentatifs?)
Notons aussi le discours et la méthode : "collectif, dénonce, inadmissible, insupportable, pointer les obstructionnistes, donner la liste des bons élèves, lettre réquisitoire". Ils me font froid dans le dos! Des façons de faire qui font penser à la Gestapo ou aux méthodes staliniennes, qui se ressemblent beaucoup. Et ils appellent ça "concertation".
Mais les gentils comme Coca et Mac Do vont sûrement être récompensés : interdisons les yaourts et les céréales au petit déjeuner, et gavons les enfants de Big-Burger-Coca-coupé au Schweppes*, na! Quand ils auront tous engraissé (s'ils survivent), ce sera un excellent prétexte pour créer une nouvelle agence ou haute autorité du Tour de Taille! 

Et vous prendrez bien un petit chocolat? (Ferrero, bien sûr!).

Les membres du collectif en question feraient mieux de surveiller leurs enfants et de ne pas leur faire bouffer n'importe quoi. Ils n'auraient pas besoin d'en appeler à Roselyne pour les empêcher de prendre du poids.

Et elle est assez (censuré) pour se prêter à ce jeu!

* Je ne suis pas sûre que le hamburger ne se dissolve pas dans ce mélange. C'est encore mieux, ce sera de la nourriture liquide; même pas d'effort pour mâcher!

 

Publié dans société

Commenter cet article