LA FAUSSE SCIENCE (Suite)

Publié le par Christiane Chavane

Hallucinant ! Dans une interview, Monsieur Le Grand, sénateur UMP de la Manche et président de la Haute Autorité sur les OGM avoue son incompétence à comprendre des données scientifiques. Alors sur quels critères a t-il pris sa décision?

"Alors que je me situe sur un plan vétérinaire et sanitaire, où j'ai appris que le doute doit profiter au consommateur, ils sont arc-boutés, avec des lobbies puissants derrière", a-t-il poursuivi. Il en retire "la certitude (que) la Haute autorité dans sa version définitive devra inclure des membres sans aucun lien direct ou indirect avec des intérêts OGM".
Quatorze scientifiques membres de la Haute autorité provisoire sur les OGM (dont 12 des 15 membres du comité scientifique) ont contesté jeudi les "doutes sérieux" évoqués par le président Le Grand sur la culture du maïs MON 810 lorsqu'il a présenté leurs travaux.
"Je suis choqué, le texte que j'ai transmis (au gouvernement) a été validé ligne par ligne par le comité et je n'ai rien modifé. La dernière phrase fait état de toutes ces interrogations", a-t-il fait valoir.
"Il y a des interrogations sur quatre faits scientifiques nouveaux et neuf questionnements: ça nous permet de dire qu'il y a des doutes sérieux", a estimé M. Le Grand.
"Entre l'interrogation forte et le doute sérieux, l'effet sémantique m'énerve: ces scientifiques sont épuisants, ils ne sont pas capables de parler simplement", a-t-il ajouté, en reconnaissant qu'il aurait dû "prendre une respiration plus longue" entre la présentation de l'avis et l'évocation des "doutes sérieux".

 DU BALAI MONSIEUR L'INUTILE! TIREZ DONC LES CONCLUSIONS QUI S'IMPOSENT! Vos décisions sont guidées par votre désir de plaire à vos maîtres et non par des considérations de bon sens, et ne reflètent même pas les conclusions de la commission que vous "dirigez". J'en déduis que cette Haute Autorité ne sert à rien et doit être dissoute.

Publié dans Environnement

Commenter cet article