MARCHE DE DUPES

Publié le par Christiane Chavane

AFP - il y a 1 heure 5 minutes
"PARIS (AFP) - La France est prête à accueillir des guérilleros des FARC de Colombie qui seraient libérés en échange d'otages, mais demande au président colombien Alvaro Uribe de redoubler d'efforts pour faire libérer Ingrid Betancourt, a annoncé le Premier ministre François Fillon mercredi. Evènement
En réponse à une demande de M. Uribe, "la France a indiqué qu'elle était disponible, avec d'autres pays européens et d'autres pays d'Amérique latine" pour accueillir ces guérilleros, a-t-il déclaré sur Europe 1 et RFI.
Les Forces armées révolutionnaires colombiennes ont proposé de libérer 45 de leurs otages, dont Ingrid Betancourt, en échange de l'élargissement de 500 de leurs membres détenus en Colombie. Mardi, veille d'une journée de mobilisation en faveur de l'otage franco-colombienne, les FARC ont fait un geste en annonçant qu'ils allaient libérer trois otages dont une proche d'Ingrid Betancourt, Clara Rojas"
 
MAIS ON REVE! 
Voilà le résultat de la brillante négociation entre le gouvernement Uribe et l'inénarrable CHAVEZ que nous avons choisi pour nous représenter :
500 terroristes des FARC vont être libérés des gêoles colombiennes pour venir en Europe, et quand on dit Europe, on comprend France, puisque nous sommes à l'origine de ces compromissions.

Notons que "nos" otages sont évalués à un peu plus de 11 guerrilleros chacun.

En prime ces "braves gens" seront logés, soignés et entretenus à nos frais, car je ne pense pas que le gouvernement colombien nous paie pour ça. Au moins réaliseront-ils leur rêve : vivre assistés dans un système où l'état prend tout en charge. Mais au moins dans le système communiste leur demanderait-on de travailler, même à des tâches inutiles. 

A ce niveau de connerie il n'y a plus qu'à tirer l'échelle!

Publié dans Témoignages

Commenter cet article

Landry 20/12/2007 11:04

Nous devons défendre Ingrid Betancourt, non pas parce qu'elle est française, mais parce qu'elle est otage.D'ailleurs personne en France ne parle des autres otages des FARC, c'est cela qui est honteux.Ce n'est pas parce qu'elle a pris des risques qu'elle est responsable de sa situation. Ce sont les FARC qui sont condamnables. Diriez-vous qu'elle a trop usé de sa liberté ?Pour un libéral, on n'use jamais trop de la liberté...

Christiane Chavane 03/01/2008 14:48

Ah over-blog! J'avais posté une réponse et elle n'est pas sortie... Un vrai libéral ne parle pas de liberté sans le relier à responsabilité. On est parfaitement libre d'aller se jeter dans n'importe quelle galère par bêtise, opportunisme ou pour jouer à se faire peur, mais il ne faut pas ensuite se plaindre de n'être pas aidé pour en sortir. Si demain j'escalade la face nord de l'Everest en talons aiguilles et en T-shirt et que je fais une mauvaise chute, je risque non seulement ma peau mais aussi celle des gens qui vont essayer de me tirer de là. Aurai-je trop usé de ma liberté? Ou plutôt aurais-je abusé des autres en empiétant sur leur liberté à eux de passer leur soirée en famille plutôt que de s'aventurer dans un glacier pour aller chercher une inconsciente?Que les FARC soient condamnables, en revanche, c'est clair. J'ai beaucoup plus de compassion pour les pauvres diables qui se sont fait enlever dans leur village alors qu'ils ne demandaient rien, et dont TOUT LE MONDE SE FOUT parce qu'ils ne sont ni français ni députés. Vous avez raison, c'est honteux!

Alan de Bx 20/12/2007 00:27

Ce qui me chagrine qq peu avec cette histoire à rallonge "Bettancourt", c'est  cette situation d'otage (?) liée à sa double nationalité(franco-colombienne)Bien que libéral et humaniste donc, je défend le fait; Cependant je met un hic, dans la mesure ou cela traîne depuis trop longtemps, sa notion d'être franco-colombienne me dérange de+en+. Quand on doit militer et prendre le pouvoir et d'en avoir la gloire, elle est colombienne; mais quand il y a problème, elle est française. Quoi penser?Quoi penser si libérée, elle veux se représenter au pays, son droit, voire son devoir démocratique. Qu'elle intervention aurait la France dans ce nouvel état de fait. Doit s'ingérer dans les affaires d'un etat, même s'il y a dictature et mafia? N'est-ce pas plutôt un problème colombo-colombien? L'internationbal pourrait y jouer un grand rôle, pourquoi ne l'a t-il pas fait avant? Pourquoi la France s'y trouve contrainte en sorte, ce n'est pas parceque une famille vie en France, c'est trop facile comme explain non?

Christiane Chavane 20/12/2007 09:33

Nous sommes d'accord. Madame Bétancourt est allée dans un territoire dangereux au cours de sa campagne électorale, elle a pris des risques inconsidérés pour récolter quelques voix. Cela la regarde, et c'est une affaire purement colombienne. La double nationalité française ne devrait pas être mise en avant chaque fois que quelqu'un veut de l'aide et occultée chaque fois qu'il y a moyen de tirer profit d'un autre passeport ou pour se défaire de ses obligations envers la France.