MASOCHISME

Publié le par Christiane Chavane

Les nouvelles inquiétantes pleuvent en ce moment. Nos relations avec les suppôts de l’islam radical sont de plus en plus bizarres.
 
Et le malaise de plus en plus profond.
 
De Khedafi au Hamas en passant par la Turquie et le Kosovo, combien la France et l’Europe devront elles avaler de couleuvres ?
 
En recevant cet hôte encombrant qu’est Mohammed al Khedafi, Sarkozy lui a permis de faire en public l’apologie du terrorisme. Nous avons même dû subir ses cours de « droitdel’hommisme » version nomade du désert. Il prêchait depuis sa tente, dressée en plein Paris.
 
Auprès de l’Union Européenne, nous voulions proposer un accord privilégié à la Turquie plutôt qu’une intégration immédiate. C’était parfaitement jouable, et Ankara aurait parfaitement pu admettre qu’avant de rentrer dans le club, il faille faire ses preuves. Nous aurions pu accompagner le développement de la Turquie, pour, peut-être, l’intégrer réellement un peu plus tard, lorsqu’elle aurait atteint un niveau économique et une maturité démocratique suffisante. Mais non, nous avons reculé, et même si au dernier moment le mot « adhésion » a été changé à la demande de notre président, au point de déclencher une colère de Monsieur Erdogan, il n’en reste pas moins que nous n’avons plus de marge de négociation pour refuser l’intégration pure et simple : les dés sont donc jetés. Nous aurons une république islamique en Europe. Les islamistes turcs n’auront plus besoin de faire semblant d’être des modérés.
 
Plus inquiétante encore est la situation du Kosovo. Je n’ai jamais compris pourquoi nous avons ressenti le besoin d’aider les Albanais du Kosovo à faire sécession sur un territoire qui a toujours fait partie de la Serbie. C’est par l’immigration et la faculté de faire des familles nombreuses que les Albanais y sont devenus majoritaires. Tito adorait les transferts de population, non pas pour faire de la mixité sociale, mais pour diviser afin de mieux régner. Le problème est que les Albanais haïssent les Serbes, sont musulmans, et que les Serbes devenus minoritaires chez eux sont en danger de mort. Pour récompenser les Albanais, doit-on leur accorder l’indépendance et leur accorder l’entrée dans l’Union Européenne ? Non ! Ce serait aussi stupide que de faire de la Seine St Denis un état islamique. Bien entendu, l’Union Européenne presque au grand complet et les USA sont prêts à accepter le pire. Seule l’Espagne renâcle : les indépendantistes utilisant le terrorisme pour obtenir à la fois la liberté totale et l’argent de l’état central, elle connaît. Encore les siens ne sont-ils pas des musulmans fanatisés.
 
Mais le pire est encore à venir. Le pire, c’est la cagnotte de plus de 7 milliards de dollars que les états européens et les USA viennent d’offrir au Hamas. La France met la main à la poche de ses contribuables pour 300 millions de dollars, à rajouter à notre effarante dette, puisque nous n’en avons pas le premier centime. Auprès de qui les empruntons-nous ? Je veux bien admettre qu’il est bien triste de voir la misère du peuple palestinien, mais il ne faut pas oublier que chaque fois que nous aidons leurs dirigeants, ceux-ci s’empressent d’acheter des armes ou d’instrumentaliser des pauvres types pour organiser des actes de barbarie, et le pauvre peuple crève de faim et ne reçoit pas un bouton de culotte. Pourquoi en irait-il autrement cette fois ? Sommes-nous donc assez bêtes pour donner à nos ennemis le bâton qui servira à nous battre ? Depuis des années que ça dure, n’avons-nous pas encore compris ? Le Hamas ne s’intéresse au peuple palestinien que dans la mesure où celui-ci lui sert de chair à canon. Plus il est fauché et malheureux, et maintenu dans l’ignorance, mieux il est manipulable. Il suffit de pointer du doigt le bouc émissaire par qui le malheur arrive : aujourd’hui Israël, l’ennemi héréditaire, demain les amis d’Israël, c'est-à-dire l’occident, ensuite les chrétiens qu’ils soient d’orient ou d’occident.

Publié dans société

Commenter cet article

serpil 14/03/2008 08:37

je ne sui pa daccor avec toi pour la TURQUIE, mr Erdogan n'impose pas d eporter le voile a sa femme!!!! moi je dirais plutot que c'est du racisme ce kque vous faite envers la TURQUIE!! dsl mais ils ne veulen pas du tou interdire noel oupaque c'est chacun pour soit!! les croyances c'est pas fait pour juger!!

Christiane Chavane 15/03/2008 17:39

Ben voyons, j'ai dû mal comprendre. "Fodir k'avek des jen ki sav pa ékrir fransé, on peuh s'trompé"!Marrant comme on est facilement traité de raciste quand on dit une vérité sur un musulman (intégriste); ce doit être pour faciliter la liberté d'expression. La Turquie est un très beau pays en pleine expansion; dommage que Erdogan soit en train de détruire le travail d'Ata Turk.

Pierre 21/12/2007 23:36

La Turquie n'a rien d'une république islamique, et n'en prend pas du tout le chemin (si vous me répondez que le président laisse sa femme porter le voile, je vous dirais que beaucoup de femmes n'en portent pas).Et le Ramadan, ou la viande hallal, ne rélèvent pas de l'"Islam radical". Si vous voulez interdire le Ramadan, interdissez aussi Noël et Pâques tant que vous y êtes.

Christiane Chavane 22/12/2007 23:11

Je n'interdis pas le ramadan, je ne vois pas pourquoi la mairie de Paris doit le fêter. On ne leur demande rien. Je n'interdis pas aux musulmans de bouffer Hallal, je ne veux pas qu'ils empêchent les autres de manger ce qu'ils veulent. Bien sûr que cela relève de l'islam radical, ou de la provoc!Les Turcs ne sont pas des fanas de l'islam, nous sommes d'accord là-dessus. Monsieur Erdogan, c'est un autre problème! Pour le moment il joue le jeu "démocratique". Jusquà quand? Non, il ne "laisse" pas sa femme porter le voile. Il le lui impose. Vous pouvez prouver le contraire?Interdire Noël et Päques, c'est bien ce qu'ils veulent. Comment dit-on Pierre chez vous?    

Anomalie 21/12/2007 01:40

Sur le KosovoAutant je vous suis sur vos opinions globales concernant l'indépendance de la province et la situation démographique (qui ont le mérite de trancher avec la véritable entreprise d'intox à laquelle on a eu le droit pendant la guerre de 1999 : les véritables dommages collatéraux des bombardements, c'est nous!), autant il est totalement erroné de considérer la situation du Kosovo en des termes religieux. Vous parler d'islam voire d'islamisme en agitant le fantasme récurrent d'une prolifération obscurantiste en Europe, mais il ne s'agit absolument pas de cela au Kosovo. Certains ont bien essayé d'intégrer le Kosovo le long de la ligne de front d'une hypothétique guerre de civilisation mondiale dont il serait la tête de pont en Europe, mais cela ne résiste pas une seconde à l'analyse. Les Kosovars sont une population albanophone, musulmane pour la plupart mais également catholiques. la religion ne joue aucun rôle dans les velléités indépendantistes, pas plus qu'elle n'est une ligne de partage dans le champ politique. L'islam albanais en général et de certains Kosovars en particulier n'est en rien revendicatif, il est sécularisé depuis des siècles : le Kosovo n'est pas plus "islamique" voire "islamiste" que la France est "catholique" voire "croisée du Christ". L'islam balkanique est par tradition totalement étranger à l'extrémisme, favorable au contraire au syncrétisme comme le montre l'art religieux de la région.Alors certes, des fondamentalistes islamiques, voire des djihadistes wahabbites, ont effectivement pris pied, sporadiquement, ponctuellement, sans jamais rallier plus d'1% des populations locales, en Bosnie où ils étaient protégés par Alija Izetbegovic dont on a essayé de faire un héros (n'est ce pas messieurs BHL et Kouchner?), et une fraction ultraminoritaire de l'UCK (qui a vite été contrainte de se dissoudre faute de casting suffisant!) a tenté l'islamisation de la province. Sans résultat.Attention donc aux amalgames faciles...

Christiane Chavane 21/12/2007 10:21

Sans doute avez vous raison. Vous semblez fort bien connaître le sujet et je vous remercie de ces précisions très intéressantes. Je suis d'accord sur votre analyse de la Bosnie (et de l'attitude de BHL et Kouchner). Que le Kosovo soit une tête de pont pour une guerre de civilisation, certes non, d'ailleurs je ne l'ai pas dit. Méfions nous quand même des 1% qui savent fort bien instrumentaliser les 99 restant. C'est cela qui me fait peur. En Turquie le parti islamique pousse très bien ses pions, avec une adresse remarquable.Je suis totalement d'accord avec vous : les dommages collatéraux  de 1999, dans cette affaire, c'est nous.

Landry 20/12/2007 11:13

Je suis d'accord pour être très exigeant avec la Turquie.Elle doit mériter son intégration dans l'Europe, comme tout autre pays membre d'ailleurs, même ceux qui ne respectent pas les critères de Maastricht, suivez mon regard.Je ne savais pas qu'il y avait des indépendantistes en Seine St -Denis.Par contre il y en a en Corse, et si les corses le souhaitaient (ce qui n'est pas encore le cas de la majorité d'entre eux), je ne verrais aucun inconvénient à ce qu'elle soit indépendant. Et je verrais même quelques avantages...

Christiane Chavane 20/12/2007 12:51

Je suis très bien ton regard...Certaines communes du 93 sont bien devenues indépendantes de facto puisque la loi n'y est plus respectée... Il ne leur reste plus qu'à demander à intégrer l'UE et demander un siège à l'ONU.Je suis pour une vraie et large décentralisation, Corse incluse. L'indépendance aussi ça se mérite. Ii ne s'agit pas de vouloir les avantages de l'indépendance et les subventions de l'état français. Effectivement si les Corses voulaient vraiment l'indépendance, pourquoi pas? Mais je ne crois pas que la majorité des Corses soit rassurée à l'idée de devenir indépendante sous la coupe de poseurs de bombinettes et de tueurs de préfets, ce qui, dans l'état actuel des choses, risquerait fortement de se produire.

Landry 19/12/2007 14:47

Sur la Turquie et le Kossovo, je ne suis pas d'accord avec toi.Si la Turquie devait devenir une république islamiste (officiellement elle est encore laïque), je préférerais qu'elle le soit à l'intérieur de l'Europe plutôt qu'à l'extérieur. Ce n'est pas une frontière qui fera la différence, par contre, l'UE pourra la contraindre à respecter un certain cadre.Sur le Kossovo, je ne vois pas pour quelle raison on les empêcherait d'être indépendants s'ils le souhaitent.

Christiane Chavane 19/12/2007 17:17

Sur la Turquie les avis sont partagés. Mais n'oublions pas que dans l'Europe les ressortissants circulent librement et sans contrôle et s'installent librement. 2e information à prendre en compte : actuellement c'est l'armée qui garantie la démocratie (et la laïcité) en Turquie, et la condition de l'intégration en Europe est bien de lui faire renoncer à ce contrôle. Malheureusement je ne pense pas que l'UE soit en mesure de remplacer l'armée turque pour empêcher l'islamisme de s'étendre; il suffit de voir nos élus locaux - l'un renoncer au sapin de Noël à l'école, l'autre s'empresse de fêter le Ramadan (Delanoë) ou de satisfaire aux exigences de cantines Hallal - pour voir quel genre de résistance les Européens sont capables de proposer à l'Islam radical. Erdogan n'a qu'à attendre qu'on lui ouvre grandes les portes pour montrer son vrai visage. Nous ne prendrions pas ce risque si nous nous contentions d'un partenariat privilégié avec la Turquie. Elle ne demande qu'à se développer et a d'ailleurs déjà commencé. Il n'est pas si urgent de l'intégrer.Le Kossovo, désolée ça n'a pas plus de sens que la Seine St Denis!