CERTAINS L'AIMENT SHOW

Publié le par Christiane Chavane

La politique spectacle continue de plus belle et notre XIIe est à la pointe de l'actualité télévisée puisque Jean Marie Cavada (Modem) est désigné tête de liste de l'UMP pour les municipales. Il ne doit pas y avoir d'UMP valable dans le secteur. Le comité local apprécie certainement d'avaler cette nouvelle couleuvre. Sauf alliance entre les deux partis mais j'émets quelques doutes.

Pour ne pas être en reste le second de liste n'est autre que notre ministre des finances, Madame Lagarde, qui préfère Paris au Havre. Quoiqu'avec Bercy c'est logique. Elle n'aura pas besoin de quitter son bureau si elle est élue.

Bon, on aurait pu avoir pire. 

On peut se demander quelle est la motivation de Madame Lagarde, à part se faire une 'légitimité" sur le terrain. J'imagine mal Jean Marie Cavada maire d'arrondissement. Je pressens encore une manoeuvre foireuse destinée à lui refiler un quelconque poste culturel, tandis que Madame Lagarde continuera d'administrer la forteresse fiscale, et que la mairie reviendra à... Qui d'ailleurs? Les tractations doivent aller bon train.

Or, de ce "qui" dépendent beaucoup de choses. Dans le XIIe les enjeux sont énormes. Les friches de la petite ceinture représentent un important potentiel d'urbanisation, le tram des maréchaux nous menace, la SNCF nous promet des nuits animées, nous manquons toujours aussi cruellement de crèches et de structures de gardes d'enfants, la ligne 8 est toujours la première en grève, le bois de Vincennes a besoin d'un sérieux lifting car il n'est plus entretenu correctement depuis des années... J'en passe! La politique spectacle, qu'elle vienne de Delanoë ou de l'UMP, nous remplit les yeux de paillettes et nous empêche de voir tout ce qui ne tourne pas rond. le "qui" tentera t-il de sortir des sentiers archis-battus et de refuser les projets Delanoësques, ou bien fera -t-il de la surenchère dans l'écolo-imbécillité et le socialisme larmoyant comme le laisse entendre le "programme" de Madame de Panafieu?

Publié dans politique parisienne

Commenter cet article