TCHAD OR

Publié le par Christiane Chavane

A peine rentrée de vacances (sans internet), l'actualité me rattrape. Décidément, sous Sarko Ier, on ne s'ennuie pas. 

Je ne vais pas m'étendre sur cette sombre histoire d'association "arche de Zoé" faisant plus ou moins du trafic d'enfants sous couvert d'humanitaire. Sont-ils de coupables escrocs ou de simples imbéciles qui se sont fait berner? Peu importe au fond. A supposer qu'ils soient honnêtes, il y a quand même quelque entourloupe à la base, et des complicités probables en France, et le fonds du dossier n'a rien d'humanitaire. Il s'agit plutôt d'une sinistre fripouillerie.

Mais encore une fois, que vient faire Nicolas dans cette histoire? N'a t-il pas dans son gouvernement quelque besogneux qui pourrait s'en charger, ou a t-il si peu confiance dans son entourage qu'il se croit obligé de vérifier tout par lui-même? 

Plus grave : cherche t-il à nous bluffer en se montrant partout, indispensable, incontournable, pour masquer son incapacité à réaliser réellement le redressement de la France?

Pendant ce temps il parle de rupture et de conserver le rythme des réformes. Des quoi? De quelles réformes s'agit-il? Des commissions, certes, il y en a beaucoup, des livres blancs en perspectives aussi, pour des projets de lois à appliquer en 2012 ou plus, mais des réformes? "Paroles, paroles"... Comme dit la chanson! Ou "Parlottes et fêtes" pour reprendre l'expression de Michel de Poncins et le titre de son excellent livre.

Wait and see, disais-je au début de son règne. Hé bien j'ai vu, merci! Ce n'est pas encore cette fois que je vais sortir de l'opposition.

Publié dans société

Commenter cet article