TANT QU'ON A LA SANTE...

Publié le par Christiane Chavane

Le Figaro du jour révèle que 75% des Français souhaiteraient une réglementation de l'installation des médecins généralistes.

On croit rêver! Non contents d'avoir transformé les médecins en pseudo-fonctionnaires à qui est imposé le salaire brut horaire et le nombre d'heures de travail sous peine de sanctions, il faudrait instaurer des quotas de toubibs. Comme si le numerus clausus n'avait pas fait assez de mal. Sans doute faudrait-il imposer un nombre de médecins dans les campagnes, où ils manquent. Il y a bien la methode Pol Pot qui consiste à envoyer les intellectuels à la campagne. Est-ce bien souhaitable?

Tout ça parce que maman Sécu est en faillite. Comme si les 35 heures, la gabegie des hôpitaux publics, le refus de la concurrence et les quotas de pharmacies, les arrêts maladie intempestifs d'une certaine catégorie de salariés, la CMU donnée à des gens qui n'ont aucune raison de venir se faire soigner chez nous, les soins de Monsieur Bouteflika et des petits lybiens, les voyages organisés des 110 indispensables experts français aux sommets internationaux sur l'assurance maladie... bref, toutes ces petites dépenses n'étaient pour rien dans ce déficit chronique. C'est la faute aux généralistes et aux médicaments trop chers, qu'on se le dise.

Donc légiférons! Empêchons les médecins de s'installer où ils veulent, de travailler autant qu'ils veulent! Embauchons des fonctionnaires pour :
- contrôler s'il n'y a pas un cabinet médical de trop dans un rayon de 15 km
- vérifier les ordonnances
- s'assurer qu'ils n'ont pas dépassé leur quota quotidien de clients

Pas de souci : ils seront payés sur le budget de la sécu, aux 35 heures et auront même droit à des congés maladie. Sans compter la retraite à 55 ans.

UBU se porte bien, merci pour lui!

Publié dans société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article